Krishnamurti

2-miroir

« La vérité est un pays sans chemin ». Cette phrase a marqué mon enfance, bercée par l’étude qu’on fait mes parents de ce philosophe indien. Le terme de philosophe n’est pas forcément adapté quand on connaît la Vie et les écrits laissés par le personnage et les processus dont il témoigne dans la manière dont il a partagé la Connaissance à sa disposition.

Inutile de dresser un portrait, tout est déjà disponible sur internet via des sites dédiés, « officiels » ou personnels ou encore la page wikipédia.

 

Mon impression est que cet homme a voué sa vie au premier pas à faire par rapport à l’état du monde dans lequel il s’est trouvé, à savoir comprendre à minima le fonctionnement interne de la psychologie humaine. Sans ce premier pas, comment parler du reste ? La perception que l’on en aura en sera forcément pervertie au-delà d’une possible avancée et générera une perversion encore plus grande ….. Son partage rejoint ici l’idée que le Coeur et l’Esprit on besoin de grandir ensemble entrainant le Corps vers une Conscience plus élargie de la Vie. On retrouve cela dans de nombreux enseignements et partages.

Ce que je souhaite partager à ce sujet tiens en un texte, quelques citations et le lien que représente les entretiens avec David Bohm et Ruppert Sheldrake entre le monde que nous parcourons et un autre bien plus vaste.

Déclaration de dissolution de l’Ordre de l’Étoile

Entretiens avec David Bohm, Ruppert Sheldrake et John Hidley

 

 

wallhaven-157694

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *